L'alcool nous révèle à nous-mêmes tels que nous sommes. Lutter contre son alcoolisme est dérisoire ; c'est l'être profond, le cosmos intérieur qu'il faut libérer. La maladie est une conviction ; la santé aussi. Perdre son temps à lutter contre un problème est un signe d'étroitesse d'esprit ; il faut penser à soi correctement. L’alcoolique est un grand volontaire impuissant. Si vous n'apprenez pas à apprécier positivement l’alcool et à l’aimer, vous n’irez nulle part. Une soif frustrée ne peut être la source d’une satisfaction profonde : s’il faut cesser de boire alors que ce soit par plaisir !


TABLE DES MATIÈRE
Introduction

I. Le goût de l’alcool déclenche une crise de croissance

II. Échec du contrôle qui ne règle rien et laisse la personnalité sur sa soif

III. L’alcoolisme dévoile les troubles profonds de la personnalité
IV. Conversion de l’attitude intérieure

V. Aimer ce qui nous détruit

VI. Boire consciemment

VII. L’alcoolique est le produit d’un moule social

VIII. Les techniques d’harmonie plus fortes que les cures de désintoxication

IX. Alcool pour non-buveur

X. Apprendre à être

XI. Nous avons retrouvé le goût de vivre

XII. Et si vous cessiez de boire par plaisir

Conclusion : Examen de quelques objections à notre point de vue

Résumé des chapitres  

 

ISBN : 978-2-923541-09-9

ALCOOL POUR NON-BUVEUR

25,00C$Prix

    André Moreau

    AUTEUR / PHILOSOPHE / CONFÉRENCIER

    © 2020 André Moreau. Tous droits réservés