top of page

Le jeune homme que je suis a 57 ans aujourd'hui. Tout ce que je peux dire, c'est que parler à son corps rapporte. Quand je me suis levé ce matin, j'ai éprouvé un immense bonheur. J'ai pensé : pratiquement tous mes problèmes sont réglés ! Mon énergie est revenue. Ma santé est à son meilleur. Mes cinq compagnes sont avec moi et m'enveloppent d'amour. J'ai deux mécènes et je vais publier bientôt. Je suis en train de surmonter ma crise financière. Qui dit mieux ? J'ai commencé à recevoir des téléphones dès mon arrivée au 8e : Jacqueline, Joberthe, Paulette, Françoise, etc. Bref, des gens à qui je ne parle presque jamais, mais qui se sont souvenus de moi. Les autres sont venus me voir en personne.

 

Cette nuit, j'ai rêvé à une force occulte qui m'empêchait d'ouvrir une porte dans une maison abandonnée. Cette force, je l'ai bien compris, était issue de moi. C'était comme un coefficient d'auto-annulation projeté hors de moi dans les objets, les événements ou les humains susceptibles de me résister. Aujourd'hui, je vois clairement que l'homme doit vaincre sa propre « nolonté »; il n'a d'autre ennemi que lui-même. Cette force d'auto-suppression est à l'origine des obstacles qu'il rencontre dans la vie.

Format 6X9 / 998 pages.  ISBN : 978-2-924294-93-2

LE VIOL SEREIN DES PRINCIPES MORAUX (Journal 1998)

50,00C$Prix
    bottom of page